ShadowProtect French ReadMe

GÉNÉRALITÉS

Ce fichier contient des informations supplémentaires qui complètent le manuel. Veuillez lire toutes les sections avant de procéder à l'installation.

TABLE DES MATIÈRES

1. Configuration système requise
2. Installation et mise à niveau de ShadowProtect
3. Activation de ShadowProtect
4. Remarques générales concernant l'utilisation
5. Fonctions / Optimisations
6. Problèmes résolus
7. Problèmes connus
8. Code source CDDL

1. Configuration système requise

  • Doit disposer de la configuration minimale requise par le système d'exploitation
  • Pour démarrer un système avec le CD Recovery Environment recommandé, il faut au minimum 768 Mo de RAM physique. 
  • Pour démarrer un système avec le CD Recovery Environment hérité, il faut au minimum 256 Mo de RAM physique.
  • La fonction VirtualBoot exige 1 Go de RAM disponible (en plus de la mémoire requise par le système d'exploitation et les autres applications).
  • 50 Mo d'espace libre sur disque dur pour les fichiers d'installation
  • Lecteur CD-ROM ou DVD

Systèmes d'exploitation pris en charge

ShadowProtect prend en charge les systèmes d'exploitation Windows 32 bits x86 ou 64 bits x64 suivants (IA64/Itanium n'est pas pris en charge) :

  • Windows Small Business Server 2011
  • Windows Server 2008 R2 Foundation
  • Windows Server 2008 R2 (64 bits x64)
  • Windows Server 2008 (32 bits x86 et 64 bits x64)
  • Windows Small Business Server 2008 (32 bits x86 et 64 bits x64)
  • Windows EBS Server 2008 (32 bits x86 et 64 bits x64)
  • Windows Server 2003 (32 bits x86 et 64 bits x64)
  • Windows Small Business Server 2003 (32 bits x86 et 64 bits x64)
  • Windows 7 (32 bits x86 et 64 bits x64)
  • Windows Vista Édition Familiale Basique (32 bits x86 et 64 bits x64)
  • Windows Vista Édition Familiale Premium (32 bits x86 et 64 bits x64)
  • Windows Vista Édition Intégrale (32 bits x86 et 64 bits x64)
  • Windows Vista Professionnel (32 bits x86 et 64 bits x64)
  • Windows Vista Business (32 bits x86 et 64 bits x64)
  • Windows XP Media Center (32 bits x86 et 64 bits x64)
  • Windows XP Professionnel (SP2 ou version ultérieure) (32 bits x86 et 64 bits x64)
  • Windows XP Édition Familiale (SP2 ou version ultérieure) (32 bits x86 et 64 bits x64)
  • Windows 2000 Server/Advanced Server (SP4 ou version ultérieure) (32 bits x86)*
  • Windows Small Business Server 2000 (32 bits x86)*
  • Windows 2000 Professionnel (SP4 ou version ultérieure) (32 bits x86)*

* Prise en charge de Windows 2000 : Bien que ShadowProtect prenne totalement en charge la sauvegarde des environnements Windows 2000, le manque de matériel pris en charge et de pilotes de périphériques appropriés pour cet environnement hérité peut compliquer la restauration des volumes système. Si vous utilisez Windows 2000, assurez-vous de disposer de matériel et de pilotes de périphériques appropriés utilisables comme cible de restauration en cas de sinistre.

Types de systèmes de fichiers / disques / volumes pris en charge

ShadowProtect prend en charge les systèmes de fichiers suivants :

  • FAT16
  • FAT16X
  • FAT32
  • FAT32X
  • NTFS
  • Disques MBR
  • Disques GPT
  • Volumes et disques de base et dynamiques

Supports de stockage pris en charge

ShadowProtect prend en charge les supports de stockage suivants :

  • Lecteurs de disque réseau et attachés localement,
  • SAN
  • NAS
  • iSCSI
  • SCSI
  • USB
  • Firewire
  • Disques SSD
  • Disques optiques tels que CD/DVD/Blu-Ray

2. Installation et mise à niveau de ShadowProtect

Dans les versions de ShadowProtect antérieures à la version 4.2.0, il y avait des fichiers de programme d'installation distincts pour chacune des cinq éditions de ShadowProtect (Desktop/Server/SBS/VM/MSP Edition). Chaque édition comprenait également différents programmes d'installation pour chaque langue prise en charge. La version 4.2.0 a mis fin à cette complexité. À partir de ShadowProtect 4.2.0, il n'y avait que deux programmes d'installation :

  • ShadowProtectSetup_4.2.7.exe (« Installation standard ») : utilisez ce programme d'installation si vous avez acheté une clé / un numéro de série de produit ShadowProtect Desktop Edition, ShadowProtect Server Edition, ShadowProtect SBS Edition ou ShadowProtect Virtual Edition, dans l'une des langues prises en charge.
  • ShadowProtectSetup_MSP_4.2.7.exe (« Installation MSP ») : utilisez ce programme d'installation si vous êtes un fournisseur de services gérés (Managed Service Provider – MSP) et avez l'intention d'activer ShadowProtect en utilisant une clé / un numéro de série de produit MSP, dans l'une des langues prises en charge.

Dans la majorité des cas, vous pouvez vous mettre à niveau à ShadowProtect 4.2.7 à partir d'une installation 4.1.5 existante, avec quelques exceptions :

Installation à partir d'une version ShadowProtect MSP

Si l'installation 4.1.5 existante est une installation MSP, vous devez utiliser le fichier d'installation ShadowProtectSetup_MSP_4.2.7.exe pour une mise à niveau à 4.2.7. 

Installation à partir de ShadowProtect 4.1.5

Si votre installation 4.1.5 existante est une installation Desktop/Server/SBS/Virtual Edition, vous devez utiliser le fichier d'installation ShadowProtectSetup_4.2.7.exe pour une mise à niveau à 4.2.7. 

Vous n'avez pas besoin de désinstaller ShadowProtect 4.1.5 avant d'installer 4.2.7. Le programme d'installation mettra à niveau votre système de 4.1.5 à 4.2.7 et préservera vos configurations de tâches.

Installation à partir de versions de ShadowProtect antérieures à 4.0.5

Si une version de ShadowProtect antérieure à 4.0.5 est déjà installée sur votre système, vous devez la désactiver puis la désinstaller complètement (avec redémarrage après la désinstallation) pour pouvoir installer et activer ShadowProtect 4.2.7.


3. Activation de ShadowProtect

Vous devez activer ShadowProtect avant la fin de la période d'essai.  À chaque sauvegarde, le nombre de jours restants de votre période d'essai s'affiche dans l'historique. 

Pour activer ShadowProtect, sélectionnez Activation de produit dans le menu Aide.  Saisissez le numéro de série (clé de produit), le nom et l'organisation (optionnel), et cliquez sur OK pour une activation immédiate en ligne. 

La langue, la plate-forme et le numéro de série doivent correspondre

La langue de votre clé / numéro de série de produit doit correspondre à la langue choisie dans l'Assistant Installation de la version 4.2.7 au moment d'installer ShadowProtect. Sinon, l'activation de l'agent ShadowProtect échouera.  Pour les installations silencieuses, le fichier de réponses d'installation silencieuse de la version 4.2.7 permet de spécifier la langue d'installation.

Lors de l'activation de l'installation standard de ShadowProtect, votre type de clé de produit (Desktop/Server/SBS/VM) doit correspondre à votre plate-forme.  Les clés de produit Desktop Edition ne peuvent être utilisées que pour activer ShadowProtect sur des plates-formes non-Server. Les clés SBS Edition ne peuvent être utilisées que pour activer ShadowProtect sur des serveurs SBS ou Foundation. Les clés Virtual Edition ne peuvent être utilisées que pour activer ShadowProtect sur des machines virtuelles.  Les clés Server Edition ne peuvent être utilisées que pour activer ShadowProtect sur toute plate-forme de serveur prise en charge (Server, SBS, Foundation, etc.). Les clés ShadowProtect MSP peuvent activer ShadowProtect sur toute plate-forme prise en charge (toutes les plates-formes de station de travail et de serveur prises en charge).

Réactivation après mise à niveau à 4.2.7

La mise à niveau à partir de 4.2.0 ou d'une version ultérieure devrait préserver votre activation. Si vous effectuez une mise à niveau à partir d'une installation 4.1.5 ou antérieure activée de ShadowProtect vers 4.2.7, vous devez réactiver votre licence. 

Pour cela, après la mise à niveau, allez au menu Aide de l'interface utilisateur de ShadowProtect. Choisissez l'élément de menu « Activation de produit ». Renseignez les champs restants (votre clé de produit est en général renseignée automatiquement). Cliquez sur OK pour réactiver. 

Erreur lors de l'activation

** Si vous recevez un message d'erreur indiquant que le serveur d'activation StorageCraft ne peut pas communiquer avec votre système et que vous accédez à Internet via un pare-feu, vérifiez que le protocole SOAP (Simple Object Access Protocol) est activé sur votre pare-feu. **

Version d'essai

Si vous installez la version d'essai de ShadowProtect, vous pouvez installer toutes les applications et créer des fichiers image de sauvegarde des volumes système et de données.  Vous pouvez également restaurer des volumes de données ou des fichiers et dossiers spécifiques. Vous ne serez pas en mesure de restaurer le volume système, car la version d'essai ne comprend pas StorageCraft Recovery Environment.

À la fin de votre période d'essai, votre version d'essai de ShadowProtect cessera de fonctionner.  Vous pouvez ensuite acheter ShadowProtect à tout moment et réactiver votre installation, la rendant totalement opérationnelle, sans avoir à réinstaller le logiciel.  Tous les fichiers image de sauvegarde existants resteront accessibles.

Version d'évaluation

StorageCraft propose aussi une version d'évaluation de ShadowProtect. La différence entre la version d'essai et la version d'évaluation est que la version d'évaluation comprend également l'environnement StorageCraft Recovery Environment amorçable (sous forme de fichier .ISO à graver sur un CD-R).  Le programme d'installation de ShadowProtect est identique pour les deux versions. Comme pour la version d'essai, vous pouvez installer toutes les applications et créer des fichiers image de sauvegarde des volumes système et de données avec la version d'évaluation. Cependant, en plus des volumes de données, vous pouvez également restaurer les volumes système avec la version d'évaluation.

Comme pour la version d'essai, à la fin de votre période d'évaluation, votre version d'évaluation de ShadowProtect cessera de fonctionner.  Vous pouvez ensuite acheter ShadowProtect à tout moment et réactiver votre installation, la rendant totalement opérationnelle, sans avoir à réinstaller le logiciel.

Licences ShadowProtect

Veuillez vous reporter au contrat de licence pour utilisateur final pour toute clarification.

 

4. Remarques générales concernant l'utilisation

Le cas échéant, désactivez tout logiciel de défragmentation de disque lorsque des sauvegardes incrémentielles sont effectuées ou planifiées. ShadowProtect enregistre les modifications de secteurs lors de la réalisation de sauvegardes incrémentielles. Étant donné que les logiciels de défragmentation de disque modifient les secteurs, la sauvegarde incrémentielle suivante peut s'avérer plus grande que prévu, surtout si le disque est très fragmenté.

Testez le CD StorageCraft Recovery Environment

Vous devez tester StorageCraft Recovery Environment pour vous assurer qu'il fonctionne correctement sur votre ordinateur.  Pour cela, démarrez StorageCraft Recovery Environment à partir du CD ShadowProtect.

Si StorageCraft Recovery Environment démarre et fonctionne comme prévu, vous pouvez effectuer les opérations ShadowProtect à partir de Recovery Environment :

  • Vous avez besoin d'accéder à un volume au cas où le système ne démarre pas.
  • Vous avez besoin de restaurer un volume système à partir d'un fichier image de sauvegarde.
  • Vous souhaitez créer des images de sauvegarde à froid avec Recovery Environment.

Si StorageCraft Recovery Environment ne démarre pas ou ne fonctionne pas comme prévu, examinez les problèmes suivants :

  • Vérifiez que le système est configuré pour démarrer à partir du CD, et qu'il dispose d'un minimum de 768 Mo de RAM physique (pour l'environnement Recovery Environment recommandé) ou de 256 Mo de RAM physique (pour l'environnement Recovery Environment hérité). 
  • Vérifiez que vous pouvez utiliser l'option Charger les pilotes du menu Outils dans l'environnement Recovery Environment recommandé démarré. Dans l'affirmative, allez sur le répertoire « Additional_Drivers » du CD pour trouver les pilotes de stockage et réseau supplémentaires pour les machines physiques et virtuelles.  Par exemple, supposons que vous démarrez l'environnement recommandé sur un invité VMware. Vous devez utiliser l'élément de menu Charger les pilotes pour charger les pilotes de carte réseau VMware trouvés au sein du répertoire Additional_Drivers du CD.  Après avoir chargé ces deux pilotes de carte réseau VMware, vous serez alors en mesure de démarrer les services réseau.
  • Vérifiez que vous disposez des pilotes de carte réseau requis pour accéder au réseau. Contactez votre fournisseur pour obtenir les pilotes requis. De plus,  contactez le support technique StorageCraft (envoyez un courrier électronique à support@storagecraft.com) en indiquant ces pilotes afin de les inclure dans les builds ultérieurs de ShadowProtect.
  • Vérifiez que vous disposez des pilotes de stockage requis pour accéder aux périphériques de stockage sur l'ordinateur. Il se peut que vous deviez charger ces pilotes de stockage au démarrage.  Au cours de la phase de démarrage initiale de l'environnement StorageCraft Recovery Environment XP/2003 hérité, le système vous invite à appuyer sur F6 pour ajouter des pilotes de stockage. Après avoir appuyé sur F6, le système vous invite à charger le pilote de stockage à partir du disque.
  • Conservez un jeu des pilotes de stockage requis sur un disque au cas où vous deviez démarrer le CD ShadowProtect pour fonctionner à partir de Recovery Environment. Si vous avez sélectionné l'option de démarrage recommandé (Recovery Environment Vista), vous pouvez charger de manière dynamique les pilotes de stockage requis en indiquant le répertoire où se trouvent les pilotes. Les fichiers de pilotes de l'environnement Recovery Environment recommandé doivent être des pilotes Windows 7/2008R2 32 bits x86 au format .inf et .sys. (Les pilotes de stockage doivent être au format textsetup.oem pour être chargés dans l'environnement Recovery Environment hérité.) Veuillez contacter le support technique StorageCraft (envoyez un courrier électronique à support@storageCraft.com) en indiquant ces pilotes afin de les inclure dans les builds ultérieurs de ShadowProtect.

Les CD de produit et restauration et la version d'évaluation ShadowProtect contiennent StorageCraft Recovery Environment. Assurez-vous de ranger le CD en lieu sûr au cas où vous deviez effectuer une restauration sans système d'exploitation de votre ordinateur. Dans ce cas, utilisez l'un de ces CD comme disque d'amorçage pour restaurer une image de sauvegarde du volume système avec Recovery Environment. 

 

5. Fonctions / Optimisations

Pour obtenir la liste complète des modifications, reportez-vous également à la section 6 (« Problèmes résolus »)

ShadowProtect version 4.2.7 (août 2012)

  • Cette version de maintenance n'intègre pas de nouvelles fonctions.  Reportez-vous à la section 6 pour obtenir une description de ce correctif dans cette version 4.2.7.

ShadowProtect version 4.2.6 (août 2012)

  • Étend le nombre de pilotes tiers (notamment USB 3.0 et ICHR) utilisables dans StorageCraft Recovery Environment et HIR.
  • Meilleure détection de l'hyperviseur Xen. Cela permet à une VM Xen d'utiliser une licence virtuelle ShadowProtect.
  • Optimisation de la sauvegarde permettant de continuer une chaîne d'images avec des sauvegardes incrémentielles après la restauration.
  • Ajout d'un mécanisme pour permettre au programme d'installation de type « Push » (silencieux) de forcer un redémarrage avant l'installation.
  • Extension de la période d'essai de ShadowProtect MSP à 15 jours.

ShadowProtect version 4.2.5 (avril 2012)

  • Mise à jour de VirtualBoot pour prendre en charge les versions de VirtualBox jusqu'à 4.1.12.
ShadowProtect version 4.2.0 (décembre 2011)
  • Tous les utilisateurs qui effectuent une mise à niveau à ShadowProtect 4.2.1 doivent impérativement lire le contenu de la section 2 « Installation et mise à niveau de ShadowProtect » du présent document.
  • Les langues suivantes sont désormais prises en charge : anglais, allemand, espagnol, français, italien, japonais, coréen, portugais (Portugal), turc et chinois (traditionnel et simplifié).
  • Il n'y a plus que deux programmes d'installation pour ShadowProtect.  Reportez-vous à la section 2 « Installation et mise à niveau de ShadowProtect» du présent document pour plus d'informations.
  • L'environnement Recovery Environment recommandé, basé sur Win7/2008R2 32 bits x86, est maintenant livré sur son propre fichier .ISO (indépendant de l'environnement hérité) et ce fichier .ISO est compatible avec toutes les langues prises en charge.  Notez que l'environnement Recovery Environment recommandé exige maintenant 768 Mo de RAM physique pour fonctionner correctement.  Le fichier .ISO de l'environnement hérité peut être téléchargé, mais n'est en général pas requis.  Dans l'environnement hérité, le texte est affiché uniquement en anglais.  Notez que ces deux environnements sont des environnements 32 bits ; donc, si vous fournissez des pilotes de stockage / réseau supplémentaires à ces environnements, vous devez utiliser les pilotes Win7 ou 2008R2 32 bits (x86) pour l'environnement Recovery Environment recommandé, et des pilotes 2003 ou XP 32 bits (x86) pour l'environnement Recovery Environment hérité.
  • La fonction VirtualBoot de ShadowProtect prend maintenant en charge les versions VirtualBox 3.1.0 à 4.1.6.
  • L'environnement Recovery Environment recommandé prend maintenant en charge iSCSI à titre expérimental. Sélectionnez iSCSI dans le menu Outils.

ShadowProtect version 4.1.5 (mai 2011)

Cette version de maintenance n'intègre pas de nouvelles fonctions.  Reportez-vous à la section 6 pour obtenir une description de ce correctif dans cette version 4.1.5.  Si vous n'avez pas de problèmes avec votre installation actuelle de ShadowProtect Desktop/Server/SBS Edition 4.1.0, vous n'avez pas besoin d'effectuer une mise à niveau vers cette version de maintenance 4.1.5.

ShadowProtect version 4.1.0 (février 2011)

  • ShadowProtect for Managed Service Providers (SPMSP) fournit une option de licences sur abonnement pour les fournisseurs de services gérés (Managed Service Providers – MSP). SPMSP a les caractéristiques suivantes :
    •  Ce fichier unique de programme d'installation peut être installé sur les plates-formes Desktop, Server et SBS.
    • Pour effectuer une mise à niveau à partir d'une version précédente de ShadowProtect Desktop / Server / SBS Edition vers SPMSP, commencez par *désactiver* (mais ne désinstallez pas) l'installation de Desktop / Server / SBS Edition avant d'effectuer la mise à niveau vers SPMSP.  Vous n'avez pas besoin de désinstaller l'installation précédente de Desktop / Server / SBS Edition avant d'installer SPMSP : une opération d'installation de *mise à niveau* suffit, et est recommandée afin de préserver vos paramètres de tâches existants.
    • SPMSP peut faire l'objet d'une installation de type « push », mais ne peut pas être activé automatiquement dans le cadre de cette installation push.
    • Nous vous suggérons d'activer SPMSP au moment de configurer les tâches initiales.
    • Pour obtenir les clés de licence pour SPMSP, les partenaires doivent se connecter au Portail des partenaires de StorageCraft : http://www.storagecraft.com/partner_programs.php
  • ShadowProtect Small Business Server (SBS) Edition prend maintenant en charge Windows Server 2008 R2 Foundation.
  • Lors de l'utilisation de tâches de sauvegarde hebdomadaires ou mensuelles avec réplication sur un disque local ou un emplacement réseau, les chaînes d'images supprimées par la fonction de rétention ShadowProtect sont également supprimées des dossiers de réplication locaux et réseau par ImageManager.
  • VirtualBoot a été mis à jour pour prendre en charge VirtualBox 4.0.2 et 4.0.4.  Cependant, l'ancien VirtualBox 4.0.0 n'utilise pas correctement les plug-ins tiers, donc VirtualBoot ne prendra jamais en charge VirtualBox 4.0.0.
  • VirtualBoot suspend (désactive) automatiquement les tâches de sauvegarde dans la VM lorsqu'il crée une nouvelle VM. Si les utilisateurs souhaitent continuer les sauvegardes au sein de la VM, ils doivent utiliser l'interface graphique de ShadowProtect au sein de la VM pour reprendre les tâches dans la VM (et s'assurer que l'objet de destination réseau de la tâche dispose des informations d'identification correctes et indique l'emplacement actuel de la chaîne d'images).
  • La planification de sauvegardes mensuelles de ShadowProtect prend maintenant en charge plusieurs sauvegardes incrémentielles par jour.  Auparavant, ce type de planification ne pouvait effectuer qu'une seule sauvegarde incrémentielle par jour.
  • Toutes les planifications de sauvegarde planifiées (sauvegardes incrémentielles continues, hebdomadaires et mensuelles) génèrent maintenant automatiquement des fichiers SPK (clé de mot de passe) utilisables par ImageManager avec les fichiers image de sauvegarde cryptés. Les utilisateurs n'ont plus besoin de générer manuellement le fichier SPK pour les images de sauvegarde cryptées.
  • L'installation de ShadowProtect comprend maintenant l'outil SPDiagnostics qui peut rassembler des informations détaillées sur une installation de ShadowProtect. Les informations de SPDiagnostics sont utiles pour le dépannage et la fourniture d'informations au support StorageCraft.
  • Recovery Environment dispose maintenant d'une option qui permet aux utilisateurs de modifier la disposition du clavier système au sein de l'environnement Recovery Environment démarré.
  • Le CD Recovery Environment de ShadowProtect ne comprend plus les fichiers exécutables des programmes d'installation correspondant à une installation de type « push ».  Ce changement était nécessaire pour s'assurer que le fichier .ISO puisse tenir sur un support CD-R standard.  Pour obtenir les fichiers des programmes d'installation correspondant à une installation de type « push », rendez-vous sur : http://www.storagecraft.com/software_update.php
  • ShadowProtect 4.1.0 est disponible en anglais, japonais, français, allemand et portugais (Portugal).

ShadowProtect version 4.0.5 (décembre 2010)

  • L'environnement Recovery Environment recommandé est maintenant basé sur un build WinPE de référence de Windows Server 2008R2, qui présente une excellente prise en charge de périphérique par défaut. Aucun pilote tiers supplémentaire n'est installé automatiquement.  En revanche, tous les pilotes tiers de stockage / réseau / divers (notamment les pilotes pour diverses VM) supplémentaires se trouvent dans le répertoire Additional_Drivers du CD Recovery Environment, et doivent être chargés manuellement, au besoin, en utilisant l'élément de menu OUTILS -> CHARGER LES PILOTES.  Dans les futurs builds, les modifications du contenu du répertoire Additional_Drivers seront notés dans un fichier ChangeLog.txt inclus dans ce répertoire.  L'utilisation de ce WinPE de référence a pour but d'éliminer certains conflits de pilotes (lorsqu'un pilote tiers injecté réclame injustement la propriété de matériel qu'il ne prend pas en charge).
  • VirtualBoot a été mis à jour pour prendre en charge les versions 3.1.0 à 3.2.12 de VirtualBox (auparavant, il prenait en charge les versions 3.1.0 à 3.2.6).  Lorsque le fichier VirtualBoot.exe est exécuté, il vous invite à mettre à niveau automatiquement les fichiers plug-in VirtualBoot-VirtualBox si vous avez effectué une mise à niveau vers VirtualBox 3.2.8, 3.2.10 ou 3.2.12.  Cependant, si vous effectuez une mise à niveau de VirtualBox vers 3.2.8, 3.2.10 ou 3.2.12, et que vous avez des VM VirtualBoot-VirtualBox existantes qui ont été créées avec une version antérieure de VirtualBoot, et que vous *n'exécutez pas* le fichier VirtualBoot.exe, vous devez mettre à niveau manuellement les fichiers plug-in pour que vos VM fonctionnent avec votre nouvelle version de VirtualBox, en copiant les trois fichiers plug-in appropriés (VBoxHDDXSP.dll, sbimageapi.dll et sbimageapi.dll.conf) du répertoire Program Files (x86)\StorageCraft\ShadowProtect\VirtualBootVBoxPlugin\ForVBox3.x.x vers le répertoire Program Files\Oracle\VirtualBox.  Pour choisir les fichiers plug-in appropriés à copier manuellement dans le répertoire VirtualBox : si vous avez effectué une mise à niveau vers VirtualBox 3.2.8, copiez les fichiers plug-in depuis le répertoire ForVBox3.2.8, si vous avez effectué une mise à niveau vers VirtualBox 3.2.10 ou 3.2.12, copiez les fichiers plug-in depuis le répertoire ForVBox3.2.10.  Si vous utilisez une version 32 bits de Windows, la version 32 bits de VirtualBox est installée, et vous devez copier la version « 32BitX86 » des fichiers plug-in.  Sinon, si vous utilisez une version 64 bits de Windows, le programme d'installation VirtualBox aura installé les fichiers exécutables 64 bits, et vous devez donc copier la version « 64BitX64 » des trois fichiers plug-in, en écrasant les trois anciens fichiers plug-in dans le répertoire VirtualBox.  Notez que vous devez fermer toutes les fenêtres VirtualBox (et vous assurer qu'il n'y a pas de processus VirtualBox ou VBoxSvc dans votre liste de processus dans le Gestionnaire des tâches) avant d'écraser les trois anciens fichiers plug-in dans le répertoire VirtualBox avec les trois nouveaux fichiers plug-in.  Le tableau suivant décrit les versions de VirtualBox prises en charge par les différentes versions des fichiers plug-in :

Fichiers plug-in VirtualBoot  |  Version de VirtualBox prise en charge

---------------------------------------------------------

ForVBox3.1.0                    |  3.1.0, 3.1.2, 3.1.4, 3.1.6

ForVBox3.1.8                    |  3.1.8

ForVBox3.2.0                    |  3.2.0, 3.2.2, 3.2.4, 3.2.6

ForVBox3.2.8                    |  3.2.8

ForVBox3.2.10                  |  3.2.10, 3.2.12

 

ShadowProtect version 4.0.1 (juillet 2010)

  • L'Assistant Restauration dans Recovery Environment a été optimisé pour réduire les confusions.
  • VirtualBoot a enregistré plusieurs optimisations.  VirtualBoot prend maintenant en charge les versions 3.1.0 - 3.2.6 de VirtualBox x86/x64.  VirtualBoot vous invite maintenant à effectuer une mise à jour automatique vers des fichiers plug-in VirtualBoot offrant une meilleure compatibilité (VBoxHDDXSP.dll, SBImageAPI.dll et SBImageAPI.dll.conf) au cas où un plug-in plus ancien ou incompatible est installé dans le répertoire VirtualBox.  Des cas d'incompatibilité de ce genre peuvent se présenter lorsque les utilisateurs effectuent une mise à niveau à partir d'une version de VirtualBox prise en charge vers une nouvelle version de VirtualBox prise en charge (qui exige peut-être une autre version des fichiers plug-in).  VirtualBoot crée maintenant des VM qui utilisent des fichiers .VDI VirtualBox natifs (écrits par VirtualBox lui-même) pour stocker les écritures disque des VM, à la place de fichiers .SPWB (sensibles aux plantages).  Ces fichiers .VDI sont beaucoup moins sensibles aux plantages, ce qui réduit ou élimine les situations où une VM créée par VirtualBoot ne peut pas être démarrée après un plantage de l'hôte ou des processus VirtualBoot (VirtualBox.exe ou VBoxSVC.exe).  Nous continuons de conseiller aux utilisateurs qui utilisent VirtualBoot pour les scénarios de basculement de continuer à effectuer des sauvegardes incrémentielles dans la VM afin de protéger les nouvelles données.  De plus, maintenant que VirtualBoot utilise des fichiers .VDI pour stocker les écritures disque des VM, vous noterez que lorsque vous arrêtez la VM, VirtualBox vous donne l'option de « Restaurer l'instantané actuel sur 'VirtualBoot'. »  *NE COCHEZ PAS* CETTE CASE !  Si vous cochez cette case, la VM rejettera toutes les écritures effectuées dans la VM depuis sa création.  Si vous voulez vraiment ramener la VM à son état de création, vous pouvez cocher cette case.
  • Les liens vers l'aide du produit se réfèrent maintenant à l'aide en ligne.  Ceux qui le souhaitent peuvent toujours accéder à l'aide locale, qui se trouve sur le CD Recovery Environment.

ShadowProtect version 4.0.0 (avril 2010)

  • La fonctionnalité de restauration HeadStart (HeadStart Restore – HSR) a été ajoutée à ShadowProtect Recovery Environment.  Avec HSR, il est possible de commencer à restaurer une chaîne d'images de sauvegarde tout en continuant à créer de nouvelles sauvegardes incrémentielles sur cette même chaîne de fichiers image de sauvegarde.  HSR peut appliquer de nouvelles sauvegardes incrémentielles *créées après* le lancement de l'opération HSR proprement dite.  HSR dans Recovery Environment prend en charge les volumes cibles dotés d'une lettre de lecteur.  HSR peut reprendre là où elle en était après une interruption.
  • L'interface de la console ShadowProtect comprend maintenant un onglet de gestion qui permet de gérer simultanément des groupes de plusieurs agents (et d'afficher les états), à partir d'une vue unique.  Cette fonction prend aussi en charge l'installation de type « push » (silencieuse) du produit ShadowProtect sur les hôtes cibles.
  • L'interface de la console ShadowProtect comprend maintenant VirtualBoot, une fonction qui permet de démarrer directement une image de sauvegarde ShadowProtect dans une VM Sun VirtualBox sans avoir à restaurer le fichier image ni à convertir l'image de sauvegarde dans une autre format de fichier.  VirtualBoot prend en charge les volumes de données supérieurs à 2 To, et les sauvegardes ShadowProtect dans la VM peuvent continuer à générer des sauvegardes incrémentielles rapides sur la même chaîne de fichiers image, en protégeant les nouvelles données créées dans la VM.  Grâce à la combinaison de HeadStart Restore (HSR) et VirtualBoot, il est possible de réduire les temps d'arrêt destinés aux opérations de basculement / restauration automatique / mise à niveau / migration / restauration à quelques *minutes* au lieu de plusieurs *jours* lors de la gestion de téraoctets de données.
  • L'Assistant Outil d'image de sauvegarde prend maintenant en charge la conversion des fichiers d'image de sauvegarde ShadowProtect en fichiers disque de machine virtuelle .VMDK ou .VHD.
  • L'Outil de configuration de démarrage dans Recovery Environment a été optimisé.  Il prend maintenant en charge l'affectation de lettres de lecteurs permanentes affectées à un volume quelconque d'un système d'exploitation donné.
  • Les opérations de restauration interrompues peuvent reprendre là où elles en étaient.  Cela s'applique aux opérations de restauration habituelles, ainsi qu'aux opérations HeadStart Restore optimisées.

6. Problèmes résolus

Pour obtenir une liste complète des modifications, reportez-vous également à la section 5 « Fonctions / Optimisations ».

ShadowProtect version 4.2.7 (août 2012)

  • Correction d'un bogue qui dans certains cas pouvait entraîner l'échec de VirtualBoot.

ShadowProtect version 4.2.6 (août 2012)

  • Correction d'un problème pour que HIR dans Recovery Environment puisse continuer la chaîne d'images en cas d'échec de migration.
  • Correction d'un bogue dans lequel deux machines sauvegardant sur la même chaîne d'images pouvaient parfois causer une perte de données.
  • Correction d'un bogue dans lequel la capacité d'inclure plusieurs sauvegardes incrémentielles quotidiennes avec une tâche de sauvegarde mensuelle ne fonctionnait pas.
  • Correction d'un bogue dans lequel l'énumération d'images dans sbimageapi.dll pouvait échouer dans le cas d'une énumération de fichiers image sur un partage local par rapport à l'hôte du partage, entraînant ainsi des échecs de montage et VirtualBoot.
  • Correction d'un bogue dans l'Assistant Division de fichier image dans lequel une erreur était générée à chaque fois qu'un ‘1’ était saisi.
  • Correction d'un bogue où une mise à niveau réussie d'une licence Perpetual à MSP entraînait le lancement erroné de l'« Assistant Compatibilité des programmes » par Windows

ShadowProtect version 4.2.5 (avril 2011)

  • Mise à jour de VirtualBoot pour prendre en charge les versions de VirtualBox jusqu'à 4.1.12.
  • Correction d'un bogue dans Recovery Environment dans lequel la sélection des paramètres régionaux pouvait modifier l'horloge système. 
  • Correction d'un bogue dans lequel les fichiers MD5 n'étaient pas créés pour les sauvegardes sur un partage réseau.
  • Correction d'un bogue dans lequel l'Assistant Sauvegarde se plantait lors de la sélection d'une destination réseau.
  • Correction d'un bogue dans lequel une restauration HIR sur du nouveau matériel désactivait le produit.
  • Correction d'un bogue dans lequel l'Assistant Sauvegarde se plantait parfois lorsqu'un objet de destination devenait inaccessible.
  • Correction d'un bogue dans lequel la console 4.2.1 ne créait pas de tâche de sauvegarde sur un agent 4.1.5.
  • Correction d'un bogue dans lequel un message d'erreur anglais était affiché en français.
  • Correction d'un bogue dans lequel certains messages journaux CT, CS et KO s'affichaient en anglais.
  • Correction d'un bogue dans lequel parfois une installation de mise à niveau sur un système 64 bits ne mettait pas à niveau correctement les fichiers de pilote d'instantanés stcvsm.sys et sbmount.sys.
  • Ajout de l'acceptation du CLUF relative à SPDiagnostic aux questions de l'installation au besoin.
  • Ajout d'une boîte de dialogue d'information au programme d'installation pour avertir l'utilisateur que la mise à niveau peut désactiver le produit et exiger une réactivation.
  • Réorganisation du menu Démarrer pour refléter la nouvelle marque.
  • Correction d'un bogue dans lequel la modification de l'installation désactivait le produit.
  • Correction d'un bogue dans lequel sbimgmnt.dll n'était pas correctement installé, ce qui entraînait un affichage incorrect des extensions shell à partir d'un clic droit.
  • Correction d'un bogue dans lequel l'ancien stcvsm.sys n'était pas effacé en cas de mise à niveau.
  • Correction d'un bogue dans lequel les fichiers dll satellites 4.1.5 n'étaient pas effacés en cas de mise à niveau, entraînant des erreurs d'exécution occasionnelles.
  • Correction d'un bogue dans lequel, en raison d'un problème connu de compatibilité avec Acronis True Image, l'installation échouait silencieusement, en ajoutant une boîte de dialogue d'information au programme d'installation pour informer l'utilisateur de la raison de l'échec.
  • Correction d'un bogue dans lequel, dans certains cas, la désinstallation pouvait supprimer par erreur des fichiers supplémentaires. 
  • Correction d'un bogue dans lequel la désinstallation pouvait laisser des clés de registre inutiles.
  • Inclusion de traductions fortement mises à jour pour toutes les langues prises en charge en fonction des commentaires des partenaires, notamment la modification d'éléments de l'interface utilisateur pour éliminer les cas de troncature de chaîne.
ShadowProtect version 4.2.0 (décembre 2011)
  • Tous les utilisateurs qui effectuent une mise à niveau à ShadowProtect 4.2.1 doivent impérativement lire le contenu de la section 2 « Installation et mise à niveau de ShadowProtect » du présent document.
  • Trois bogues ont été corrigés dans le pilote d'instantanés stcvsm.sys . 1) Un bogue rare d'analyse NTFS, entraînant un BSOD, a été résolu. 2) Un bogue qui entraînait l'échec du tout premier instantané après une installation initiale (suivi d'un nouvel essai réussi) a été corrigé. 3) Un bogue non systématique entraînant des erreurs « -2 fichier introuvable » lors de l'accès à l'instantané, après la création réussie de l'instantané, a été corrigé.
  • Correction d'un bogue qui empêchait la navigation par clavier uniquement des Assistants Sauvegarde et Restauration dans l'interface de Recovery Environment.
  • Correction d'un bogue où les sauvegardes sur un disque LBD (les disques LBD ont 4096 octets par secteur, et indiquent cela au système d'exploitation, alors que les disques au format avancé comportent 4096 octets par secteur mais indiquent qu'ils en ont 512 au système d'exploitation - il n'y avait pas de problème avec les disques au format avancé) étaient divisées en plusieurs fichiers divisés.

ShadowProtect version 4.1.5 (mai 2011)

  • Correction d'un bogue entraînant une forte utilisation des ressources réseau et de l'UC si un objet de destination de sauvegarde devenait inaccessible.

ShadowProtect version 4.1.0 (février 2011)

  • Correction d'un bogue dans l'environnement Recovery Environment hérité dans lequel il était impossible de trouver les lettres de lecteur pour les nouvelles partitions. Les utilisateurs voyaient quelque chose comme « *: » dans la carte de disque à la place de « E: », par exemple, pour une nouvelle partition, entraînant de la confusion et des scénarios d'utilisation potentiellement dangereux.
  • Toutes les versions (il y a des versions différentes pour prendre en charge les différentes versions de VirtualBox) du plug-in VirtualBoot livrées avec ShadowProtect 4.1.0 ont été corrigées pour prendre en charge correctement les scénarios où la VM a des disques sur un contrôleur sur lequel l'option « Mise en cache des E/S de l'hôte » est désactivée.  Cette situation se produit si la VM doit comporter plus de 3 disques durs pour contenir les volumes importés – les disques supplémentaires seront placés sur un adaptateur SCSI LSI de la VM en mode de non-mise en cache des E/S de l'hôte.  Avant cette correction, les disques situés sur le contrôleur SCSI LSI de la VM apparaissaient non initialisés dans la VM.
  • Les problèmes relatifs à l'interface de l'Assistant Outil de conversion d'image dans Recovery Environment ont été résolus.

ShadowProtect version 4.0.5 (décembre 2010)

  • Correction de problèmes dans le programme d'installation, qui, dans les versions précédentes, pouvaient entraîner des plantages durant la désinstallation ou l'installation de mise à niveau
  • Correction du code qui sélectionne la chaîne de fichiers image la plus courte pour les opérations de restauration ou de montage, qui utilisait des chaînes plus longues et entraînait un ralentissement ou l'échec des opérations
  • Correction d'un plantage au démarrage de la console / interface graphique de ShadowProtect.exe
  • Ajout d'une journalisation des événements en cas d'échec de l'envoi des rapports par courrier électronique
  • Correction d'un problème qui empêchait la suppression de lecteur des périphériques amovibles utilisés comme destinations de sauvegarde
  • Correction d'un problème dans Recovery Environment qui empêchait les utilisateurs de spécifier un fichier .HSR lors de la reprise d'une opération de restauration interrompue
  • Correction d'un problème dans le Service ShadowProtect qui entraînait la replanification et exécution immédiate des tâches ayant échoué
  • Correction d'un problème relatif au codage des caractères pour les notifications par courrier électronique en japonais
  • Correction d'un problème qui entraînait l'échec d'une sauvegarde incrémentielle « DiffGen » avec une erreur « Accès refusé »
  • Correction d'un problème dans Recovery Environment qui entraînait la fermeture de l'interface utilisateur lors d'un clic droit sur une destination dans l'Assistant Restauration

ShadowProtect version 4.0.1 (juillet 2010)

  • Résolution d'un plantage rare de l'interface / interface utilisateur de ShadowProtect (ShadowProtect.exe) au démarrage
  • Résolution d'un problème relatif à la valeur du temps restant calculé dans l'environnement Recovery Environment hérité
  • Correction de la fonctionnalité de recherche dans l'aide de ShadowProtect
  • Correction d'un problème où la notification par courrier électronique des tâches de sauvegarde de ShadowProtect affichait la même valeur pour les heures de début et de fin des tâches.
  • Résolution d'un problème relatif aux incompatibilités de VirtualBoot avec VirtualBox 3.1.8 et 3.2.0.  La fonction VirtualBoot dans ShadowProtect 4.0.1 est maintenant compatible avec les versions 3.1.0, 3.1.2, 3.1.4, 3.1.6, 3.1.8, 3.2.0, 3.2.4 et 3.2.6 de VirtualBox.

ShadowProtect version 4.0.0 (avril 2010)

  • Intégration d'un correctif pour éliminer certaines erreurs non préjudiciables (mais prêtant à confusion) du journal d'événements (Avertissement NTFS 57 et Erreur NTFS 137).

 

7. Problèmes connus

  • Les montages inscriptibles d'images stockées sur des disques LBD échouent à l'heure actuelle. Cependant, les montages en lecture seule d'images stockées sur des disques LBD fonctionnent.  À l'heure actuelle, VirtualBoot ne peut pas démarrer un fichier image si le fichier image est stocké sur un disque LBD.
  • Lors de l'utilisation de l'Outil de conversion d'image pour convertir en un fichier VMDK, le chemin de fichier vers le fichier VMDK ne peut pas contenir des caractères non-ANSI. Il s'agit d'une limite fondamentale propre aux bibliothèques VDDK VMware qui sont utilisées par ShadowProtect pour écrire sur le fichier VMDK.
  • S'il n'y a pas de paramètres régionaux pris en charge sur votre système pour la langue choisie dans l'Assistant Installation de ShadowProtect, il se peut que ShadowProtect ne fonctionne pas correctement. 

8. Code source CDDL

Les fichiers VBoxHDDXSP.dll de ShadowProtect ont été créés en partie à partir de code sous licence CDDL non modifié.  La licence CDDL proprement dite, ainsi que l'ensemble du code source sous licence CDDL référencé, sont disponibles en suivant les liens suivants :

 

*********************************************************************

Copyright © 2012 StorageCraft Technology Corp. Tous droits réservés. Ce logiciel et cette documentation sont soumis au droit d'auteur.  La propriété du logiciel ShadowProtect Server Edition est réservée à StorageCraft Technology Corporation.  StorageCraft, le logo StorageCraft et le logo ShadowProtect Server Edition sont des marques de commerce de StorageCraft Technology Corporation.  StorageCraft, ShadowProtect et HeadStart Restore sont des marques déposées de StorageCraft Technology Corporation aux États-Unis et ailleurs. ShadowProtect Server Edition, ShadowControl, intelligentFTP et ShadowStream sont des marques de commerce de StorageCraft Technology Corporation aux États-Unis et ailleurs. Toutes les autres marques et tous les autres noms de produit sont ou peuvent être des marques ou des marques déposées de leurs détenteurs respectifs.

Terms and Conditions of Use - Privacy Policy - Cookies